Washerman – Essay

Washerman - Essay

Par Milan Chaterjee | catégorie articles

A Washerman appartient à une classe en arrière. Il est l’un des membres utiles de la société. Il sert les classes supérieures en lavant leurs vêtements. Ses services sont très essentiels. Tant les hindous et les musulmans ont pris au professionnel du lavage. Les gens en particulier dans les villes dépendent de ses services.

Sa robe est tout à fait particulière. Il porte des boucles d’oreilles dorées. En général, il garde un pugree sur sa tête. Kurta et Dhoti est sa robe préférée. Sa robe est toujours misfit sur son corps. Narguilé est son compagnon constant. Il jouit sur le chemin du ghat.

Blanchisseurs sont de deux types- anciens et nouveaux. Le vieux Washerman utilise encore les anciennes méthodes de lavage des vêtements. Il va à une partie de billard sale pour laver les vêtements. Il utilise Reh. Les vêtements lavés par lui, restent non nettoyés. Le Washerman moderne lave des vêtements dans une meilleure façon. Il utilise du savon, de soude, les acides et la puissance de blanchiment. Il va au bord de la rivière ou un réservoir plein d’eau claire. Il a commencé sa propre usine. L’ancien type blanchisseurs vit encore dans des villages. Ils servent la société villageoise dans de nombreuses autres façons. Ils servent les classes supérieures au moment du mariage, les naissances et les décès. Ils obtiennent quantité de céréales fixés au moment de la récolte.

La vie de l’Washerman est très difficile. Il va de porte à porte chaque semaine pour recueillir des vêtements sales. Il les essaie en faisceaux. Il les ramène à la maison. Il marque les vêtements de différents clients avec différentes marques. En faisant les vêtements qu’il poursuit l’encre qui ne peut être enlevé. Il revient alors les vêtements en coton avec lessive de soude et du savon. Il impoli les vêtements de soie et de laine avec du savon spécial seulement. Le lendemain, il porte les vêtements mouillés sur son âne ou un pousse-pousse à la ghat de lavage. Son ghat est à un canal ou à la piscine ou à la vapeur.

Il arrive au ghat où il décharge l’âne ou le pousse-pousse. Il bat les vêtements contre une pierre plate ou planche de bois encore et encore. De cette façon, il enlève la saleté des vêtements. Il essore l’eau des vêtements lavés. Il les étale ensuite sur une chaîne ou sur l’herbe sèche. Sa femme l’aide dans ce travail. Il se tient dans l’eau glacée en hiver. Il porte la chaleur intense du soleil brûlant en été. Il recueille les vêtements lavés et séchés et charge l’âne à son domicile. Le lendemain, il trie les vêtements client-sage, et les fers eux. Sa femme fait la plupart du temps le travail de repassage. Parfois, ses grands enfants l’aident dans ce travail. Il se rend ensuite à la maison des clients pour livrer les vêtements lavés en faisceaux.

La plupart des blanchisseurs sont très réguliers. Ils gardent toujours leurs promesses. Ils ne se gâtent ou déchirer les vêtements, briser les boutons et perdent parfois les vêtements. Ils sont généralement irréguliers dans leurs promesses. Ils paient pénalité pour les pertes.

Le Washerman possède certaines mauvaises habitudes. Il est généralement ivrognerie. Sa caste panchayat lui souvent puni en lui demandant de payer pour les bouteilles de vin pour le panchayat. Dans les mariages, il passe au-delà de ses moyens. En général, il prend des prêts lourds pour couvrir les dépenses de rassemblement social. Ainsi, il mène sa vie dans la dette. Il est notoire pour briser ses promesses. Il met fausse excuse pour éviter le paiement de vêtements perdus. Il est moralement dégradé.

Malgré ses mauvaises habitudes du Washerman est un très utile. Il est mal payé dans les villages. Il y a aussi méprisés. Nous devrions améliorer son sort. Le gouvernement devrait donner une éducation gratuite à ses enfants.

Vous pouvez également commander ici.

Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 − deux =